La formation en conduite supervisée des véhicules de catégorie B est accessible à partir de l’âge de 18 ans.

La conduite supervisée permet aux élèves d’acquérir une expérience complémentaire de conduite et la confiance au volant pour le passage de l’épreuve pratique. Elle augmente les chances de réussite et permet d’apprendre à moindre coût.

 La conduite supervisée peut être mise en œuvre dès la conclusion du contrat, en fin de formation initiale ou après échec à l’épreuve de conduite. Le candidat doit avoir :

La période de conduite supervisée se déroule avec un accompagnateur titulaire du permis de conduire depuis au moins cinq ans sans interruption.

Dans un but économique, l’école de conduite A.C.S conseille cette conduite accompagnée aux élèves, lorsque l’estimation faite lors de l’évaluation de départ est proche de 30 heures.

Chez A.C.S, aucun surcoût administratif lié au changement de filière n’est demandé à l’élève qui décide de passer en conduite supervisée.

Bon à savoir : vous devez respecter les limitations de vitesse qui s’appliquent aux conducteurs novices :

  • à 110 km/h sur les sections d’autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h ;
  • à 100 km/h sur les autres sections d’autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central ;
  • à 80 km/h sur les autres routes ;
  • à 50km/h en agglomération.

En savoir plus sur la conduite supervisée : La conduite supervisée

Cette formation ne réduit pas la durée de la période probatoire du permis de conduire et les nouveaux titulaires disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre 3 ans sans infraction avant d’en obtenir 12.